Le blog 2007/2008

Retraites : le sondage qui fait réfléchir

jeudi 22 mai 2008 

Six Français sur dix (60%) soutiennent le mouvement de grève contre le passage à 41 ans de cotisations (Sondage Viavoice - Libération paraissant le 22.05.08).
Cet engouement des Français pour des années de cotisations ne s'allongeant pas irrémédiablement laisse entrevoir plusieurs attentes évidentes :

  • Il n'est pas concevable de demander des efforts de solidarité toujours plus conséquents sans proposer de façon très importante une série de mesures compensatrices qui iraient dans le sens de plus d'équité et d'égalité.
  • Il n'est pas concevable d'imaginer un train de mesures difficiles sans un dialogue très large avec l'ensemble des acteurs concernés.Face à ces deux attentes, le premier ministre ne répond aucunement. Il s'enferme pour l'instant dans une vision beaucoup trop idéologique, et particulièrement étriquée.
  • Il n'est jamais trop tard pour dialoguer, construire et oeuvrer pour une politique sociétale équitable et synonyme d'ouverture !!


Richard VALENTE

C'est quoi un service minimum ?

lundi 19 mai 2008

A la veille de nouveaux mouvements de grève pour défendre les retraites à venir, les questions liées au service minimum dans la fonction publique se multiplient.
Il est évident que les mouvements de grève perturbent nos habitudes. Mais telle est bien la vocation de ces luttes émérites pour la défense de certains droits, et plus précisément la défense de la liberté d'expression et d'action dans un pays démocratique comme la France.
Il ne peut pas être sain d'empêcher les citoyens d'exprimer leur opinion dans un système où ceux-ci n'ont pas toujours la maîtrise absolue de leur devenir.
Il appartient au gouvernement, aux syndicats, aux entreprises, aux médias et à chaque citoyen de se saisir de la mise en valeur du dialogue nécessaire pour toute avancée sociale légitime.

Richard VALENTE

La suppression de la prime pour l'emploi : quelles conséquences ?

lundi 12 mai 2008 

Le RSA mérite donc un budget consacré. C'est ce que laisse finalement penser le gouvernement en sortant de son chapeau un nouveau moyen de financement : la suppression de la prime pour l'emploi.
Je suis vraiment choqué par cette ambition à la fois cynique et néfaste d'un point de vue économique. La prime pour l'emploi est une mesure facilitant la consommation des ménages aux revenus plutôt modestes. Cette mesure a vocation à soutenir la croissance nationale et inspirer la confiance en l'avenir des consommateurs.
En supprimant cette prime, le gouvernement sous prétexte d'aller au secours des plus fragiles, ponctionne les revenus les plus faibles, au détriment des plus riches. Où est donc la politique équitable que tout citoyen est en droit d'attendre de la part d'un gouvernement et de son Président de la République ???
Il est crucial de financer le RSA, mais sûrement pas de façon injuste et illogique.


Richard VALENTE

Réfléchir ou agir pour Compiègne ?

samedi 19 avril 2008 

Peut-on imaginer la réalisation d'un projet sans réflexion ? Peut-on imaginer la réalisation d'un projet sans action ?
Je pense que la réflexion et l'action politique sont indissociables.
Les chemins de la vie m'ont très vite convaincu que la réflexion pour l'action était une manière pertinente et positive pour avancer.
Oui, je ne peux m'empêcher de trouver passionnantes ces deux facettes de la politique.
On m'interrogeait il y a quelques jours sur mon attachement au terrain de l'action, et la première anecdote qui m'est venue a été mon parcours au contact de la population des quartiers populaires de Compiègne le 22 avril 2007 pour relayer un message citoyen,  en oubliant la politique quelques heures, et inciter les habitants de la ville à s'emparer de leur droit de vote.
L'action politique ne se contente pas seulement de messages citoyens, et il va de soi que les contacts répétés avec la population donnent du sens à  l'action. Je m'y emploie avec beaucoup de plaisir, et les débats passionnés, directs, respectueux et construits ont quelque chose de jubilatoire.
Sur www.RichardValente.net, et www.Compiegne-Gauche.net, la réflexion est mise à l'honneur, certes, mais les internautes passent d'une ère de l'internet "passive" au débat dynamique, réel et trop rare au niveau local.
J'avoue ressentir une certaine fierté d'avoir réussi à lancer ces incontournables rendez-vous sur la toile.
Je réfléchis, j'agis. Nous réfléchissons, nous agissons. La ville, le département, la région, le pays, l'Europe doivent se façonner ainsi.


Richard VALENTE

Grenelle de l'insertion : quelles dérives-surprises ?

samedi 19 avril 2008 

samedi 19 avril 2008

Le Grenelle de l'insertion va-t-il anéantir un type d'accompagnement réputé cohérent, et en conformité avec les attentes légitimes d'une jeunesse confrontée à de réelles difficultés ??
La question est posée à la suite du nouveau contrat d'autonomie proposé par le Gouvernement dans le plan "banlieues".
S'agissant de ce dispositif, les Service Publics de l'Emploi, et des opérateurs privés seront mis en concurrence pour répondre au marché public national proposé par l'Etat.

En réalité, quels moyens donne-t-on pour favoriser l'insertion sociale et professionnelle ? Il n'est pas bénéfique de voir une politique de l'emploi se référer uniquement à un seul type d'accompagnement : celui du privé.

Ce qui fait la noblesse d'un service public comme celui d'une mission locale, c'est qu'il accueille absolument tous les jeunes y compris les plus éloignés de l'emploi. L'approche globale proposée en mission locale a permis au réseau d'être considéré comme incontournable pour la cohésion du pays. (cf. loi de lutte contre l'exclusion de 1998).
Je pense qu'il serait dangereux d'imaginer de nouveaux dispositifs d'accompagnement qui ne tiendraient pas compte de façon essentielle du réseau des missions locales. Le plan banlieue de Fadela Amara, et le contrat d'autonomie proposé pour les jeunes issus des quartiers difficiles ne vont pas dans le sens de la cohérence des dispositifs de politique de l'emploi. Effectivement, ce contrat occulte l'existence de dispositifs pilotés par les missions locales, comme le Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS).

Richard VALENTE

Rien ne va plus ?

samedi 12 avril 2008

Vous pensiez que les résultats des élections municipales allaient apporter une sagesse nouvelle au Gouvernement ? Et c'est raté ... Les cafouillages en série semblent être la nouvelle marque du gouvernement et de la politique présidentielle.
Environnement : les deux principaux ministres intéressés ne sont pas d'accord, et le Grenelle organisé semble oublié côté engagements.
Pouvoir d'achat : le Gouvernement s'en prend à la politique familiale de la France, puis fait marche arrière en laissant une impression de flou et d'amateurisme terrible.
Service public : un démantèlement programmé se profile au détriment de politiques utiles et essentielles pour la cohésion sociale du pays.
Droits de l'homme : une multiplication indigeste, peu courageuse et indigne des discours sur la thématique des droits de l'homme et de la défense de l'humanisme et de la démocratie, s'accélère.
Ces trop nombreuses erreurs politiques aboutissent à l'affaiblissement de la stature de notre pays, et contribuent à fragiliser notre système institutionnel.
Je pense qu'au de là des critiques, il faut proposer aux Français une politique de l'environnement, du pouvoir d'achat, des services publics et des droits de l'homme synonyme de courage et modération. Alors, ne baissons pas les bras ... Retroussons tous nos manches pour cette société plus harmonieuse.

Richard VALENTE

Compiègne à gauche en 2014 : pourquoi c'est possible ?

samedi 12 avril 2008

Les élections municipales sont à peine terminées, et pourtant, certaines personnes imaginent que les élections municipales de 2014 seraient jouées d'avance, que le chemin de la Droite serait inéluctable à Compiègne.
Cette perspective serait imaginable facilement, si aucune leçon de ce dernier scrutin n'était entendue.
Je considère que la démocratie vaut la peine de défendre des idées de bon sens au service de toute la population. Tout sera possible en 2014, parce que les électeurs ont le droit de choisir.
Tous les Compiégnois ne se sont pas déplacés aux urnes en 2008 parce qu'ils n'ont pas trouvé le scrutin suffisamment porteur d'espérance. Il faut donc plus que jamais réconcilier les Compiégnois avec la politique locale. Cette démarche passe par une multiplication des contacts avec la population, et notamment la jeunesse.
De plus, le projet de la Gauche et des forces de progrès n'a pas semblé suffisamment pragmatique et moderne. Il s'agit là d'une réalité propre aux inclinaisons d'une population souvent conservatrice au coeur de notre cité impériale.
La Gauche en 2014 à Compiègne sera donc gagnante si celle-ci se pare d'une action de proximité plus intense en direction de la jeunesse, et des habitants des quartiers populaires. Nous devons avec vivacité être les garants d'une citoyenneté éclairée.
La Gauche en 2014 à Compiègne sera également gagnante, si celle-ci propose une image plus moderne  alliant conviction,  pragmatisme, et projet visionnaire pour la cité.
J'invite chacun à contribuer à cette évolution positive pour l'avenir de notre ville.

Richard VALENTE

Jeux olympiques 2008 : joli fiasco ?

mercredi 9 avril 2008 

Sympathique cette résistance citoyenne pour défendre les droits de l'homme coûte que coûte ...
L'intoxication quotidienne de l'information chinoise, et la réalité du combat des citoyens pour refuser le poids des forces de l'obscurantisme m'invitent à encourager toujours plus la défense de la liberté et de la démocratie.
Je prends ce jour la décision de "boycotter" les JO en ne regardant aucun programme télévisé, aucune image, aucun article de presse concernant les J.O. 2008.

Richard VALENTE

Vers la fin du RSA ?

samedi 29 mars 2008 

La situation économique du pays est revue à la baisse et voilà des perspectives de réformes allant dans le bon sens mises à mal.
Patrick Devedjian juge donc coûteux le RSA. (Revenu de Solidarité Active)
L'estimation du coût de cette réforme est de 2 à 3 milliards. On est loin des 15 milliards de cadeaux fiscaux de la rentrée de septembre. Et cette inclinaison à laisser de côté les plus démunis est à la fois indécente et scandaleuse.

Richard VALENTE

Des débats qui dérangent : euthanasie, la loi doit-elle évoluer ?

Dimanche 23 mars 2008

Le décès de Chantal Sébire invite de nouveau à toutes les réflexions.  Cette triste fin invite  les citoyens que nous sommes à faire preuve du courage que Chantal Sébire inspire.
Nous ne pouvons nous satisfaire d'un dispositif législatif qui ne tiendrait pas suffisamment compte des velléités de liberté et de non souffrance.
Il est nécessaire d'imaginer une réflexion plus large qui tiendrait compte des impératifs éthiques et moraux, mais aussi des aspirations légitimes des citoyens en terme de liberté d'être.
Cette démarche doit bien-sûr s'opérer sans passion mais avec le souci constant de la modération, et de la sagesse. Philosophes, médecins, associations, hommes et femmes politiques, citoyens doivent pouvoir participer à cette réflexion, proposer des pistes d'actions humanistes, et les gardes-fous logiques de nouveaux dispositifs législatifs.

Richard VALENTE

Vive les JO ?

Samedi 15 mars 2008

Les événements violents survenus en Chine braquent les projecteurs sur les tibétains, et sur le système anti-démocratique chinois. Des images cachées, censurées, un peuple opprimé, et abattu ... Comment ne pas s'indigner face aux autorités chinoises bientôt reines du monde au moment des jeux olympiques. Les valeurs de paix, d'universalité, de fraternité des J.O. sont totalement bafouées par un gouvernement qui n'est pas encore le symbole de la Démocratie.
Les pressions de tous, et les réactions internationales doivent impérativement se multiplier pour combattre des approches rétrogrades et inhumaines.

Richard VALENTE

Communiqué - élections municipales et cantonales 2008

Lundi 10 mars 2008

Bertrand Brassens réélu, François Ferrieux encouragé très fortement ... : si les électeurs le souhaitent, le département de l'Oise verra se conforter une politique locale éprise de solidarité dans les jours qui viennent.
En revanche, le projet de la liste "Compiègne dynamique et solidaire" n'a pas été choisi par les électeurs ce dimanche 9 mars.
Ces résultats nous invitent à écouter toujours plus les Compiégnois qui se sont déplacés aux urnes ce dimanche, ainsi que ceux que la politique n'intéresse plus, et qui n'ont pas cru en de nouveaux espoirs.
Je pense que nous devons plus que jamais être présents aux côtés de tous les Compiégnois, et en particulier la jeunesse, pour incarner de nouveaux et réels espoirs synonymes de changement et de modernité.

Cette perspective doit s'incarner dès aujourd'hui avec toutes les forces citoyennes de Compiègne.

Richard VALENTE

Le 16 mars : 2ème tour des cantonales

Lundi 10 mars 2008

Le 16 mars,  il sera possible d'encourager une façon utile de faire gagner le département.
Je vous invite à voir se concrétiser le projet ambitieux et réaliste de "L'Oise gagnante".

12 actions phares :

  • "Bébébonus" : des solutions pour la garde de vos enfants
  • "Atout rentrée" : une allocation scolaire départementale pour tous les collégiens
  • Création du premier pôle européen de chimie verte
  • Un service de transport adapté "Oise mobilité" pour les personnes handicapées et les personnes âgées
  • Gratuité de tous les péages de l'Oise pour les personnes accédant à un premier emploi
  • Aide à l'installation de médecins et création de Maisons de santé
  • Tarification unique à 2 euros pour tous les transports en commun
  • 2000 logements supplémentaires par an et mise en chantier de 6 "Eco-quartiers"
  • Développement du CERTES (Centre Européen de Recherche sur les Technologies de l'Environnement et de la Sécurité)
  • "CREO": encourager la création et la reprise d'une entreprise dans l'Oise
  • Un centre départemental du sport à Creil
  • Un ordinateur portable pour chaque collégien de 4ème.

Mobilisez-vous !

Richard VALENTE

Dimanche 9 mars, il n'y aura qu'un seul tour pour faire changer Compiègne !

Lundi 10 mars 2008

Mercredi 27 février 2008

Chers Internautes, 
Chers Citoyens, 
Chers Amis,

Attention ! Dimanche 9 mars, il n'y aura qu'un seul tour d'élection pour faire changer Compiègne !

Vous n'avez peut-être pas encore pris le temps de réfléchir aux élections à venir ?
Je me permets de vous inviter à découvrir le travail constructif que la liste "Compiègne dynamique et solidaire" a choisi de vous présenter.

Sur le site www.Compiegne-Gauche.net, c'est une dynamique participative qui vous est proposée. Compiègne peut se construire autrement, et la part belle aux propositions concrètes et modernes peut être mise en avant.

Vous pouvez retrouver les contributions de la liste "Compiègne dynamique et solidaire" sur le site.

Les 7 enjeux que je considère comme prioritaires se retrouvent facilement dans le projet conduit par Laurence Rossignol :
1. Nos valeurs : le changement et la modernité,
2. Prendre en considération de manière forte les générations les plus anciennes,
3. Réconcilier Compiègne et sa jeunesse,
4. Une politique de l'environnement volontariste,
5. Le dynamisme économique,
6. Le mieux-vivre au quotidien,
7. Une culture audacieuse.

Demain, ne laissez pas Compiègne se dessiner sans vous !

Fidèlement,

Richard VALENTE
Changer d'ère à Compiègne
www.RichardValente.net
www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

Changer d'ère à Compiègne, faire gagner le département, et sanctionner N. Sarkozy

vendredi 29 février 2008

Ne nous trompons pas : les prochaines élections seront l'occasion  impérieuse de changer d'ère à Compiègne, faire gagner le département, et sanctionner Nicolas Sarkozy.
Les Compiégnois doivent pouvoir profiter d'une politique moderne qui lutte de façon constante contre toutes les injustices, et pour un dynamisme nouveau. Il ne s'agit pas là de belles phrases, il s'agit là d'un projet et de propositions utiles pour tous les habitants en matière de démocratie, de transparence, de cadre de vie, d'écologie, de développement de tous les quartiers, de solidarité, de culture.
Le projet de la liste "Compiègne dynamique et solidaire" s'évertue à mettre en valeur des priorités essentielles pour chacun.
Le 9 mars, avec "l'Oise gagnante", vous pourrez aussi décider de faire gagner le département par le biais de mesures très précises et essentielles pour tous. Il me semble vital de ne pas laisser l'Oise sombrer dans une politique qui rappellerait l'affairisme ou l'injustice du passé.
Et puis, le 9 mars, ce sera bien-sûr l'occasion de dénoncer le drôle de régime du Président Nicolas  Sarkozy, et de l'inviter à prendre en compte les attentes légitimes de la population en matière de dynamisme économique, et de pouvoir d'achat.

Richard VALENTE

Simone Veil interdite de séjour à Compiègne ?

samedi 23 février 2008 

Pour Philippe Marini, Simone Veil ne serait donc pas l'invitée idéale pour l'inauguration du Mémorial de la déportation et de l'internement à Compiègne ??

Pour Philippe Marini, une liste MODEM ne serait  pas la bienvenue à Compiègne ?

La presse évoque les curieuses façons de Philippe Marini pour faire vivre la démocratie à Compiègne.
Les approches rétrogrades et ignobles de concevoir la vitalité démocratique d'une municipalité doivent impérativement être condamnées en ce début de XXIème siècle.

J'invite solennellement chaque Compiégnois à sanctionner toute dérive anti-démocratique pour notre ville le 9 mars prochain.
Notre cité ne pourra pas se passer d'une conception saine et moderne pour l'épanouissement des citoyens.
En ce sens, la liste "Compiègne dynamique et solidaire" a choisi de proposer un projet généreux qui ne délaisse aucun Compiégnois, et n'empêchera aucun citoyen d'exprimer ses attentes pour le bien-être de tous.

Richard VALENTE

Une campagne électorale : à quoi ça sert ?

samedi 17 février 2008

Les élections municipales et cantonales approchent. Ces moments sont importants pour la République.
Lorsque certains utilisent la violence des propos, la hargne et la méchanceté, notre devoir est de proposer un projet, et une approche moderne des enjeux électoraux.
Sereinement, sérieusement et généreusement, l'équipe "Compiègne dynamique et solidaire"et les candidats de "L'Oise gagnante" multiplient les contacts avec les compiégnois, et les isariens pour toujours mieux relayer les attentes nombreuses en terme de mieux vivre et depouvoir  d'achat.
La politique exige cette approche positive et rassembleuse.

Richard VALENTE

Municipales à Compiègne - avis de campagne : changeons de style !

dimanche 10 février 2008

La campagne des élections municipales est l'occasion de choisir un projet pour la ville. Ce projet ne pourra pas être pertinent, si la vérité et la modernité ne sont pas au rendez-vous.
Il n'existe pas de chevalier blanc à Compiègne, tout comme il n'existe pas deux clans uniques prêts à s'entredéchirer sous le sceau de l'archaïsme et de l'immobilisme.
La liste "Compiègne dynamique et solidaire" conduite par Laurence Rossignol a fait le choix du rassemblement au service de tous les Compiégnois.
Nous avons aussi choisi d'être la liste des projets ambitieux, réalistes, et modernes en ce début de XXIème siècle.
Cette liste, c'est aussi celle du sérieux, de la vérité et du respect. Nous ne ferons pas croire aux citoyens que la ville fait tout, toute seule. Et nous devons par notre connaissance des réalités de terrain présenter avec pragmatisme les actions de changement.
Ma connaissance précise des dispositifs liés à l'emploi & la formation professionnelle m'invite à souligner l'importance que l'on doit accorder aux structures locales d'insertion professionnelle comme la mission locale ou la Maison de l'Emploi et de la Formation.
Lorsque l'on parle de ce type de structures, il est avant tout essentiel de ne pas oublier l'importance de l'action partenariale, et de la création d'actions  adaptées aux enjeux locaux. Effectivement, la mission locale de Compiègne est co-financée par l'Etat, la Région, l'Europe et les Collectivités locales.
Il serait indécent d'occulter l'importance de ces soutiens et impulsions multiples. Il serait indécent aussi d'oublier que la mission locale de Compiègne est soutenue par une centaine de communes du compiégnois qui contribuent largement au succès des services apportés au public jeune âgé de 16 à 25 ans et sorti de l'école.
Le devoir de la prochaine équipe municipale sera de créer des dynamiques nouvelles. Il sera aussi de respecter irrémédiablement l'ensemble des acteurs locaux, et d'éviter toute arrogance déplacée.

Richard VALENTE

Mes coups de coeur pour Compiègne

Samedi 2 février 2008

Chères citoyennes,
Chers citoyens,
Chers amis,

Les élections municipales de Compiègne auront lieu très prochainement, et vous le savez, je me suis engagé à participer activement à cette campagne.

J'ai choisi de permettre un souffle démocratique fort au sein du Parti Socialiste compiégnois, et je suis heureux d'avoir contribuer au dialogue si nécessaire, que tout citoyen est en droit d'espérer.

Mes convictions sont connues, et mon attachement aux idées et valeurs de progrès m'invite à soutenir avec vigueur, engouement, vivacité et sincérité la liste de Laurence Rossignol pour Compiègne 2008.

Une élection municipale, plus que toute autre élection, ne saurait se passer d'un rassemblement le plus large possible pour un même projet synonyme de modernité.

Je suis particulièrement réjoui par la très grande richesse et représentativité de l'équipe réunie autour de Laurence Rossignol.

Toute la municipalité y est représentée  sans exception. Et je suis frappé par le souci constant de l'ensemble de cette équipe de construire, avec sérieux, humanisme et dynamisme un projet nouveau pour Compiègne.

Mon engagement dans cette campagne m'a  amené à considérer 7 enjeux vitaux pour notre ville. Sans déclinaisons concrètes, ces grandes orientations n'auraient pas de sens.

Il m'a donc semblé logique de vous livrer  certaines des actions précises qui me semblent particulièrement bénéfiques pour notre cité impériale, et qui me tiennent à cœur.

En plus de l'action sur le terrain, avec les sites internet 
www.RichardValente.net , et www.Compiegne-Gauche.net ,  
vous avez la possibilité de poursuivre le dialogue, ou mieux, de participer activement à la défense d'un  projet bénéfique pour notre ville en sélectionnant les thématiques qui vous intéressent le plus.

Je vous remercie à l'avance pour votre participation à cette dynamique nouvelle, et je reste inévitablement à votre entière écoute.

Fidèlement,

Richard VALENTE
www.RichardValente.net
06.29.75.78.68

Affaire Société Générale : qui sont les piégés ?

samedi 26 janvier 2008

Les 5 milliards disparus de la Banque Société Générale laissent un goût amer ... Comment ne pas être choqué par le décalage incroyable entre une société qui peut laisser s'envoler sans dégâts apparents des milliards d'euros, et les Français en proie aux pénalités en tous genres lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés financières !

"TV5 Monde deviendra France Monde." ? : Une arrogance française ?

samedi 19 janvier 2008 

Le Gouvernement français souhaite transformer "TV5 Monde" en "France Monde". (Source : AFP) Même si TV5 Monde est financée à 84 % par la France, j'estime regrettable et choquant de dénaturer un projet si audacieux et symbolique pour la francophonie.
N'oublions pas que TV5 Monde est le seul  réseau mondial alimenté en programmes par plusieurs chaînes européennes de langue française (France Télévisions, Arte France, RFO, RTBF pour la Belgique, TSR pour la Suisse), ainsi que le consortium de télévision Radio-Canada et Télé-Québec !
Oui, cette aventure est formidable à plus d'un titre : elle est à la fois le symbole de l'amour pour la langue française, mais aussi le symbole du lien par excellence.
L'arrogance n'est jamais bonne conseillère ...

Richard VALENTE

Ne parlons plus du pouvoir d'achat ?

samedi 12 janvier 2008

D'un simple revers de main, Nicolas Sarkozy a considéré que le pouvoir d'achat n'était pas d'actualité. 
D'un simple revers de main, Nicolas Sarkozy a oublié qu'il avait déclaré vouloir être le président du Pouvoir d'achat !
Après le cadeau fiscal rapide aux plus favorisés, le Président semble préférer la lenteur d'un pouvoir d'achat amélioré pour les Français.
Particulièrement mal à l'aise sur la question, il n'a pas pu s'empêcher d'annoncer une autre façon personnelle et idéologique d'améliorer le pouvoir d'achat des français : la fin claire et limpide des 35 heures.
Plus de 35 heures ? Donc plus d'heures supplémentaires défiscalisées ?
L'énormité a finalement été rectifiée dans la journée ...
Monsieur Sarkozy aurait donc quelques difficultés à se contrôler ... ?

Richard VALENTE

La peoplemania grandit-elle la Présidence de la République ?

Nicolas Sarkozy a voulu une présidence autrement ... une présidence sans formalités, clinquante, ostentatoire.
Les journalistes ont suivi et relaient automatiquement cette nouveauté dans le paysage politique français.
De Voici à l'Express, en passant par le Nouvel Obs et l'ensemble des médias radios et télévisés, Nicolas Sarkozy apparaît dorénavant comme une star, et produit consommable d'une durée que l'on ne connaît pas encore.
Les Français semblent aujourd'hui commencer à se lasser de la confrontation entre les paillettes et la réalité parfois difficile qu'ils vivent au quotidien ...
J'appelle l'ensemble des acteurs de la société française : hommes et femmes politiques, journalistes, médias, citoyens, à se ressaisir pour combattre la politique-spectacle et privilégier la mise en avant des questions sérieuses qui intéressent chacun.
Le devenir de notre société mérite cet attachement.

Richard VALENTE

La fin de la publicité sur France Télévisions va-t-elle embellir le PAF ?

samedi 12 janvier 2008 

On souhaitait des réponses aux problèmes de pouvoir d'achat des Français. Nicolas Sarkozy a préféré annoncer une nouvelle spectaculaire concernant le petit écran.
La fin de la publicité sur France Télévisions est programmée.
Un beau cadeau pour TF1 & M6, et  beaucoup d'incertitudes quant à la suffisance du nouveau financement proposé !

Richard VALENTE

Bonne année !

mardi 1er janvier 2008

Chers internautes,

Je vous souhaite une excellente année 2008 faite d'espoirs et de rêves réalisés.

Notre monde peut changer et devenir plus moderne.
Les générations les plus anciennes, comme les plus jeunes peuvent être mieux considérées.
Notre planète peut être mieux protégée.
Notre environnement social peut être plus réjouissant.
Notre quotidien peut être meilleur.
Notre culture peut être riche de sens et de diversité.

Dans un monde de paix, je vous souhaite à tous de trouver des sources de bonheur multiples dans les domaines qui vous accompliront le plus.

Très sincèrement,

Richard VALENTE,
www.RichardValente.net
www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

Joyeuses fêtes !

samedi 22 décembre 2007

Dans quelques jours, les fêtes de fin d'année seront une actualité que vous attendiez avec impatience : un moment où vous retrouverez certainement le regard que vous aviez lorsque vous étiez enfant.
Cette magie de Noël sera pour certains un moment qui ne sera peut-être pas si joyeux. Je voudrais que l'on n'oublie pas dans ces moments festifs les personnes confrontées aux rudesses de notre société.
Joyeuses fêtes à toutes & tous !

Très sincèrement,

Richard VALENTE,
www.RichardValente.net
www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

Que rappellent les Enfants de Don Quichotte ?

samedi 15 décembre 2007 

27 000 places de logement promises par le Gouvernement, 14 000 places effectives ! La différence est de taille. Et lorsqu'il s'agit de la détresse humaine, un Etat ne peut pas se permettre de ne pas tenir ses promesses. 
Cet épisode à la fois spectaculaire et symbolique rappelle l'importance cruciale de la promesse tenue en politique.

Cette approche saine est la seule qui vaille dans une période où les citoyens doutent souvent du poids de l'action politique.

Pourtant, le rôle de nos élus est d'une  ampleur capitale dans l'espérance humaine pour faire faire évoluer une société et lutter contre des injustices.

Richard VALENTE

Vive Khadafi ?

dimanche 9 décembre 2007 

Le nouveau quinquennat du Président de la république Française devait nous garantir des espérances en terme de défense d'idéaux irréprochables ...? Il n'en est rien.
L'accueil du Colonel Khadafi par Nicolas Sarkozy cette deuxième semaine de décembre est à la fois dérangeante et révoltante.
Les espoirs de libération des infirmières bulgares exigeaient le dialogue de la raison.
En revanche, les principes de défense des valeurs démocratiques et de Liberté ne doivent en aucun cas laisser cautionner de tels rapprochements au seul nom du Commerce !

Richard VALENTE

Comment augmenter le pouvoir d'achat des Français ?

samedi 1 décembre 2007 

Jacques Chirac et Jean-Pierre Raffarin avaient tranquillement  aboli les 35 heures. Nicolas Sarkozy a brutalement profané les 35 heures.
Mes propos paraîtront peut-être exagérés. Ils n'en demeurent pas moins conformes à la réalité d'une volonté politique en décalage complet avec l'évolution d'une société moderne.
De façon purement idéologique, Nicolas Sarkozy oublie que la baisse du temps du travail a créé de l'emploi grâce au  Gouvernement de Lionel Jospin (Etudes INSEE : 350 000 / IRES : 500 000) !
S'agissant des répercutions des 35 heures sur le pouvoir d'achat les études de l'INSEE montrent que le pouvoir d'achat des ouvriers a connu une hausse de 0.8% en moyenne par an entre 97 et 2002. Ce taux a été de 1% pour les cadres, et 0.2% pour les employés. Seules les professions intermédiaires ont souffert d'un taux négatif, de –0.2%. Comment augmenter le pouvoir d'achat des Français ?
Nicolas Sarkozy va donc permettre ce qui existe déjà : la possibilité d'effectuer des heures supplémentaires. C'est oublier de façon sans doute faussement innocente que les heures supplémentaires ne sont généralement pas choisies par les employés mais les entreprises !
Les mesures anti-35heures proposées par notre Président risquent donc d'avoir très peu de répercutions positives sur le porte-monnaie des Français.
Aucune de ses propositions sont d'envergure à tenir compte des injustices criantes auxquelles les Français sont confrontés.
L'augmentation des salaires, la baisse des prix des produits alimentaires, la diminution du coût du logement, la maîtrise du prix de l'énergie sont  indispensables, et compatibles avec une croissance plus forte.

Richard VALENTE

La liberté selon Vladimir Poutine

samedi 1 décembre 2007 

Terrifiante, l'image de cette puissance qui s'apprête à élire ses députés. Une opposition muselée, des électeurs exhortés de façon pressante à aller voter, une télévision inéquitable à la botte du kremlin, une abstention prévue record, des résultats annoncés à l'avance par des pro-Poutine ... et ce tableau est incomplet !!!
Il appartient à l'ensemble de la communauté internationale de dénoncer avec une vigueur exemplaire la fragilité du système démocratique russe.

Richard VALENTE

Grèves et retraites : quelles issues ?

samedi 17 novembre 2007

Il fallait s'attendre à un automne politique difficile pour le Gouvernement. Voilà les Français confrontés à la dure réalité d'une politique qui s'engage clairement vers une démarche qui n'est pas synonyme de justice et d'équité.
Comment, alors que l'inquiétude des Français est grandissante, peut-on se passer du dialogue si nécessaire lorsque l'on veut modifier les règles d'un échiquier sociétal complexe ?


Richard VALENTE

Pourquoi l'affaire "Arche de Zoé" déconcerte ?

samedi 10 novembre 2007 

Il y a de quoi être particulièrement mal à l'aise lorsque l'on observe cette affaire "Arche de Zoé" ... D'un côté, un peuple et des enfants qui ne vivent certainement pas dans des conditions idéales. De l'autre, une bonne conscience occidentale qui - sous le sceau du bon exemple - impose, dérape et entachent ce que l'on est en droit d'attendre des organisations humanitaires.
Certains critiqueront sévèrement Nicolas Sarkozy et sa cape de Zorro. Pour ma part, j'avoue avoir apprécié certaines de ses déclarations courageuses dans le cadre de cette affaire. J'espère dans tous les cas, que le Gouvernement français saura justifier la caution qui a été donnée à l'ONG par le biais du soutien du Ministère de la Défense ...


Richard VALENTE

Est-il démagogique de dénoncer le nouveau salaire du Président ?

mercredi 31 octobre 2007 

Il est évident que les budgets élyséens méritaient plus de clarté. Pourtant, comment ne pas être choqué par cette augmentation spectaculaire du salaire du Président ?
Car oui, au moment où les français sont invités à toujours plus de rigueur, et à constater avec terreur la baisse de leur pouvoir d'achat, cette augmentation résonne comme un affront.
Les français n'ont pas oublié la faible augmentation de leurs salaires au fil des années qui se sont écoulées. Ils n'ont pas oublié non plus leurs difficultés multipliées à gérer leur budget.
Soyons donc juste ! Le moment d'augmenter le salaire de Nicolas Sarkozy n'était pas le bon. L'ampleur de  l'augmentation était - elle aussi - inappropriée.


Richard VALENTE

Travailler plus ! C'est parti ?

samedi 20 octobre 2007

Après avoir laissé les entreprises dans le flou sur les modalités d'application de la législation sur les heures supplémentaires, les choses semblent enfin presque se préciser ...
La question que l'on peut bien-sûr se poser concerne l'efficacité de la mesure.

"Travailler plus, pour gagner plus." est d'abord une formule qui remet en cause l'état d'esprit des 35 heures. Dans une société où l'avenir invite à imaginer un abaissement continu et historique du temps de travail, les propositions gouvernementales apparaissent comme anachroniques et purement idéologiques.
Ce constat ne serait pas si triste, si l'efficacité des propositions de Nicolas Sarkozy en la matière s'avérait véritable. Hélas, beaucoup d'économistes restent perplexes, et considèrent les mesures évoquées comme coûteuses et peu efficaces ! (cf. OFCE, Coe-Rexecode)


Richard VALENTE

Commision Balladur : la fin du cumul des mandats ?

dimanche 14 octobre 2007 

Le comité de réflexion présidé par Edouard Balladur proposerait d'interdire aux députés et sénateurs de cumuler leur mandat avec celui de maire ou de président de conseil général ou régional. Si cette proposition était retenue par la suite, ce serait une révolution spectaculaire au sein de nos institutions ! Il est effectivement grand temps que nos parlementaires facilitent le souffle démocratique de nos institutions. Les pistes de rénovations doivent être nombreuses, et il est impératif de permettre notamment aux contre-pouvoirs d'exister. Je rêve quelques instants, et j'imagine que cette rénovation prochaine passe par de réelles réflexions synonymes de modernité s'agissant de la physionomie du Sénat. Je suis convaincu que le Sénat doit pouvoir s'ouvrir  aux forces vives de notre société comme par exemple la société civile, le monde associatif, les syndicats, et les entreprises. Un véritable statut de l'Elu mérite également d'être créé.


Richard VALENTE

Communiqué - Désignation du 1er des Socialistes aux Elections municipales de Compiègne

vendredi 5 octobre 2007 

Chères Citoyennes, 
Chers Citoyens,

Ce vendredi 5 octobre, le Parti Socialiste compiégnois vient de montrer aux citoyens que la démocratie interne au sein d'un parti devait être quelque chose de vivant.
Les militants socialistes compiégnois ont donc débattu et choisi leur prochaine tête de liste aux Municipales : Laurence Rossignol.
Je tiens à féliciter chaleureusement notre nouvelle candidate, et à remercier les militants socialistes et le nombre important de citoyens  m'ayant témoigné de leur soutien et de leurs espoirs pour demain.
Je reste inévitablement attaché à un seul objectif pour 2008 : la victoire des idées de progrès.
Et bien-sûr, je continuerai à agir sur le terrain pour dialoguer et construire la société plus juste et meilleure que l'on est en droit d'espérer.
J'invite d'ores et déjà l'ensemble des citoyens attachés à leur ville à participer au nécessaire élan de rénovation utile pour notre cité impériale. Nos valeurs (le changement et la modernité), le respect des plus anciens, la réconciliation de Compiègne et sa jeunesse, la mise en oeuvre d'une politique environnementale volontariste, le dynamisme économique, le mieux-vivre au quotidien, la proposition d'une culture audacieuse sont 7 enjeux cruciaux pour notre municipalité.
Au delà des étiquettes politiques, vous avez été nombreux à m'indiquer votre attachement à ces perspectives, aussi bien de vive voix que via les sites internet www.RichardValente.net et www.Compiegne-Gauche.net.
Je vous invite toutes et tous à poursuivre ces dialogues constructifs et utiles pour Compiègne.
Grâce à vous, "Parce-que nous pouvons changer, 
demain, nous pouvons gagner."

Fidèlement, 
& sincèrement.

Richard VALENTE
www.RichardValente.net
06.29.75.78.68

La fameuse rubrique "Qui suis-je?"

mercredi 3 octobre 2007 

Une très grande partie des blogs politiques propose aux internautes une rubrique "Qui suis-je?"
Jusqu'à présent je n'avais pas trouvé l'utilité de cet exercice souvent  "mégalomaniaque", et parfois même, un rien ridicule ...
Dans le cadre de cette élection municipale, vos questions et votre envie de mieux me connaître m'invitent aujourd'hui à vous livrer plusieurs éléments, qui - je l'espère - vous permettront de mieux comprendre mes convictions, mon approche de la vie citoyenne, et mon attachement sincère et irrémédiable à Compiègne.
J'ai pris le temps nécessaire de la réflexion, et pris soin de contribuer au respect des militants  en leur proposant un projet détaillé pour Compiègne. Je présente aujourd'hui des éléments importants de mon histoire personnelle.
Rassurez-vous, ma vision des choses ne m'entraînera pas vers une présentation "pipolesque" de mon parcours ! D'ailleurs, je ne crois pas aux hommes  ou femmes providentiels.  L'élection municipale est une élection qui doit mettre en avant le travail collectif autour d'un projet.

Mon attachement à la politique correspond à mon attachement à la volonté d'agir pour l'amélioration de notre société et la lutte contre toutes les injustices.

Né à Compiègne en 1972, mes grands parents paternels étaient italiens, et ont vécu de longues années à Pierrefonds, puis Compiègne. Mes grands-parents maternels étaient espagnols, et ont vécu à l'Estaque, l'un des plus vieux quartiers de Marseille. Mon père est italien et né à Edinbourg. Ma mère est née à Marseille.
Une partie de mon enfance s'est déroulée à Compiègne (Royallieu). J'ai ensuite passé une longue partie de ma scolarité dans notre cité. J'ai notamment passé mon baccalauréat au Lycée Pierre D'Ailly.
Mon attachement à Compiègne est bien-sûr lié à des souvenirs d'enfance nombreux. La magie de notre patrimoine naturel (la forêt) m'a toujours frappé.
Ma carrière professionnelle dans le commerce, dans le recrutement puis dans l'insertion socio-professionnelledepuis l'année 2000 m'a amené à connaître de très près les nombreuses préoccupations des habitants de la ville.
Mes activités associatives  (notamment comme Fondateur et président des Scènes de l'Oise) m'ont  permis de défendre avec vigueur la démocratisation de la culture à l'échelle départementale et au delà. Cette expérience associative m'invite à considérer la liberté et l'autonomie du tissu associatif comme essentielles.

Mon parcours m'invite à ne pas hésiter pour Compiègne, et à croire au chemin du possible : la victoire des idées progressistes et modernes.
"Parce que nous pouvons changer,
Demain, nous pouvons gagner."

Les 7 enjeux pour Compiègne

mercredi 3 octobre 2007 

Candidat comme 1er des socialistes pour les élections municipales de Compiègne, il m'a semblé indispensable de présenter un projet sérieux, et de dialoguer avec l'ensemble des citoyens.
Respecter les citoyens, c'est proposer en toute transparence et dans le respect de chacun de nouveaux espoirs de victoire, de nouveaux horizons, et une approche moderne et pragmatique de la politique.
En 2008, 7 enjeux se présentent à nous : 

1. Nos valeurs : le changement et la modernité,
2. Prendre en considération de manière forte les générations les plus anciennes,
3. Réconcilier Compiègne et sa jeunesse,
4. Une politique de l'environnement volontariste,
5. Le dynamisme économique,
6. Le mieux-vivre au quotidien,
7. Une culture audacieuse,

Vous pouvez retrouver sur ce site le détail de ces propositions que nous consoliderons bientôt grâce à l'appui des contributions de chacun.

Richard VALENTE



Débattre pour Compiègne

mardi 2 octobre 2007 

Les militants socialistes de l'Oise éliront bientôt leur tête de liste pour conduire le PS aux élections municipales à venir.
Le PS compiégnois a débattu avec beaucoup de sérénité autour des grands enjeux qui attendent l'équipe municipale à venir.
La Démocratie interne au sein d'un parti politique est quelque chose de très important, et je suis heureux d'avoir contribuer au dialogue constructif sur les sujets qui intéressent les Compiégnois. J'ai pris soin de définir de façon détaillée les enjeux que je considère comme cruciaux pour notre ville.
Ma conception de la politique m'a invité à répondre sans tabous, et avec sérieux à la totalité des questions qui m'ont été posées.
J'espère infiniment que le Parti Socialiste local saisira l'occasion qui lui est proposée de permettre la rénovation, et la défense d'un projet volontariste pour la victoire des idées de progrès.
A Compiègne, seule la modernité nous permettra la victoire, et nous devrons montrer notre capacité à dialoguer avec tous avec un réel esprit d'ouverture.

Demain cette victoire est donc le chemin du possible, et je vous remercie d'ores et déjà pour votre soutien.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des enjeux pour Compiègne sur www.RichardValente.net. N'hésitez surtout pas à poursuivre le dialogue en apportant vos contributions !

Très cordialement, 
Fidèlement, 
& à votre écoute.

Richard VALENTE,
Changer d'ère à Compiègne
www.RichardValente.net
www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

Birmanie : le prix du combat pour la Démocratie

jeudi 27 septembre 2007 

Le combat des Birmans pour la Démocratie nous rappelle à quel point la politique peut avoir du sens et de la noblesse.
Chaque jour, des milliers d'individus sont opprimés et se voient refuser leur liberté de parole.
Nous devons nous mobiliser pour  apporter aux Birmans le soutien nécessaire, et inciter l'ensemble des nations à condamner la barbarie.

Richard VALENTE

La fin du Tribunal de Grande Instance de Compiègne ?

dimanche 23 septembre 2007 

La nouvelle politique gouvernementale prévoit la suppression du TGI de Compiègne et de nombreux autres tribunaux. Cette suppression de tribunaux va-t-elle sérieusement donner du souffle à la Justice ?? Des défenseurs étonnants apparaissent pour contrer le projet de suppression du TGI de Compiègne : Monsieur Philippe Marini et François-Michel Gonnot. Peut-on à la fois voter les projets de lois aux assemblées, et sur le terrain se "battre" pour des positions inverses ... Il y a là de l'indécence, et de l'hypocrisie qui n'honorent pas la politique. 
Espérons dans tous les cas que les réformes de la justice soient demain plus justes !
Le TGI de Compiègne a toute sont utilité.

Richard VALENTE



La génétique doit-elle influer sur la politique migratoire ?

mercredi 19 septembre 2007 

La génétique en politique, il s'agit toujours d'une question d'éthique. Comment se contenter d'un simple vote de députés, alors que la proposition invite à une réflexion particulièrement soutenue qui dépasse les clivages politiques.
La génétique ainsi utilisée consiste à permettre l'intégration dans un pays grâce au marquage de l'individu ...
Des périodes sombres de l'histoire européenne et mondiale ont vu naître l'adoration de l'appartenance à une même origine génétique ... 
Frissonnez ! C'est la dure réalité de l'horreur ... celle que l'on ne veut plus voir.

Richard VALENTE


Le monde associatif : c'est quoi ?

dimanche 16 septembre 2007 

Samedi 15 septembre a eu lieu la fête des associations à Compiègne. J'ai eu le plaisir de parcourir les allées du forum, et de dialoguer avec beaucoup d'associations impressionnantes de par leur investissement, leur utilité, et leur sens civique.

Les discussions m'ont permis de vérifier l'immense force du tissu associatif. Chaque jour, des bénévoles et des professionnels associatifs font le choix du courage de l'action, et se battent souvent pour des idées généreuses.

Bravo à toutes ces associations dynamiques !!

Coup de coeur pour l'association ACEC (Amis du Centre Esther Carpentier) qui propose aux personnes résidentes au Centre d'hébergement et de réinsertion sociale de Compiègne une série d'activités ludiques et culturelles.
Une fenêtre ouverte sur la vie, et le bonheur de la simplicité.

Le Festival des forêts était présent. L'occasion de découvrir ou redécouvrir une initiative particulièrement riche et originale.

On a pu y retrouver également la Société historique de Compiègne. Et il est toujours agréable de voir à quel point l'histoire peut être synonyme de passion.

L'association "Vivre avec le cancer" était - elle-aussi - présente. Cette association nous rappelle la nécessité du réconfort et de l'accompagnement des malades.

Si vous ne faites pas encore partie d'une association, n'hésitez pas à vivre l'une de ces formidables aventures qui marque souvent l'histoire personnelle et collective : loisirs, culture, sport,  solidarité, soutien des personnes fragilisées ... les champs d'action sont nombreux, et sont tous aussi passionnants les uns que les autres !

Richard VALENTE



Communiqué - Candidature 1er des socialistes Elections municipales Compiègne 2008

vendredi 14 septembre 2007 

Chères Citoyennes, 
Chers Citoyens,

Lors de notre dernière réunion de section compiégnoise, il nous est apparu que les élections cantonales seront bientôt l'occasion de renouveler les mandats de nos camarades Bertrand Brassens et François Ferrieux.

Cette volonté de victoire ne peut nous empêcher d'engager dès à présent la nécessaire mise à l'honneur d'une respiration démocratique plus forte au sein de notre parti.

Pour cette raison, j'ai décidé de vouloir donner la possibilité aux militants de notre section compiégnoise de choisir entre plusieurs candidats celui ou celle qui se présentera comme tête de liste aux élections municipales à venir.

Je me porte donc candidat avec la conviction que Compiègne ne pourra pas nous laisser d'espoir de changement s'il n'y a pas une nouvelle ère qui s'ouvre.

Cette nouvelle ère, c'est celle du renouveau et du rassemblement le plus grand.

Après les défaites aux élections présidentielles et législatives, nous devons maintenant nous attacher à proposer des perspectives réelles de changements pour les citoyens refusant les querelles incompréhensibles, et les prises de position excessives ou inconsistantes.

La Gauche ne pourra pas revenir au pouvoir si elle s'enferme dans de vieilles idées en contradiction avec notre société contemporaine.
Elle ne pourra pas revenir non plus, si elle fait l'énorme erreur de se "droitiser" au profit d'un individualisme forcené.

A Compiègne, les citoyens regrettent le conservatisme, et l'absence de modernité de Monsieur Marini.
Il nous faudra donc proposer l'alternative : celle des grands projets qui ont du sens, de l'audace, et du réalisme.

D'une part, nous ne pourrons pas gagner sans penser d'abord aux plus anciens. Et notre devoir sera de rappeler que la Gauche a toujours été aux côtés des plus fragiles.

D'autre part, nous ne pourrons pas gagner sans susciter de nouvelles espérances chez les jeunes. La Ville devra permettre à sa jeunesse de se sentir soutenue à chaque instant dans son quotidien.

Notre projet aura la force d'être riche et plein d'espoir pour la population, parce que la Gauche -  grâce à son action au Conseil Régional de Picardie et au Conseil Général de l'Oise - a mis en oeuvre une politique alternative efficace, généreuse, dynamique et sérieuse.

Avec des personnalités compiégnoises comme Laurence Rossignol, et tant d'autres, nous avons pu démontrer que l'action politique locale peut être concrète et bénéfique pour l'emploi.

Pour beaucoup, vous le savez : je suis responsable d'antenne à la Mission Locale de la Vallée de l'Oise à Creil - le réseau d'accueil des 16-25 ans sortis du système scolaire - je connais particulièrement les difficultés rencontrées par la jeunesse.
Très attaché à la culture, de par mes fonctions de Président de compagnie de théâtre amateur, je suis trésorier de la Fédération de théâtre amateur de l'Oise, et j'ai toujours considéré les arts comme un témoignage concret de ma passion pour la citoyenneté.
Emerveillé par les grands espaces, je considère que la Nature nous offre chaque jour des leçons d'humilité, et je suis particulièrement soucieux du respect de l'environnement.

Ma ligne de conduite est celle de la réflexion pour l'action, et je crois que c'est ensemble que l'on pourra éveiller l'envie de renouveau à Compiègne.
Militant socialiste depuis 2003, j'ai toujours eu à coeur d'être présent sur le terrain de l'action et de la défense de nos convictions.

J'ai voulu avec les sites internet www.RichardValente.net (depuis juillet 2006) et www.Compiegne-Gauche.net  (depuis mai 2007) démontrer que certaines convictions sont celles du chemin du possible.

En complément de nos actions de terrain, avec le forum Compiègne Gauche, une formidable et inédite occasion est donnée aux Compiégnois de contribuer à la construction de notre projet.

Je souhaite infiniment, chères Citoyennes, chers Citoyens, que cette élection s'annonce pleine d'espoir, et je suis certain que nous saurons nous mobiliser comme il se doit.

Fidèlement, 
Et à votre écoute.

Richard VALENTE, 
www.RichardValente.net
06.29.75.78.68



La rigueur est arrivée ?

samedi 8 septembre 2007 

Après avoir mis en oeuvre le paquet fiscal à taille variable en direction des plus aisés, voilà le gouvernement en proie à de nouvelles  annonces variables ...
Et oui ! Il ne faut pas effrayer les consommateurs, et Nicolas Sarkozy n'est pas naïf au point d'oublier que les Français sont peu enclins à apprécier la destruction des services publics !
Les faits sont pourtant là : petit-à-petit les services publics pourtant hautement utiles se voient amoindris.
Est-il nécessaire d'attendre les déchirures des Français ??? L'éducation, le secteur hospitalier, les transports en commun sont inévitablement vitaux lorsque l'on est attaché à une société plus humaine et plus moderne.

Richard VALENTE



Rentrée 2007 : le temps des débats

dimanche 2 septembre 2007 

Les débats socialistes de La Rochelle sont  une tradition au PS. En 2007, c'est aussi le moment où l'analyse et la réflexion politique doivent prendre tout leur sens.
La modernisation du PS est bien-sûr nécessaire et logique. Je pense que le temps est venu de renforcer toujours plus la démocratie interne plutôt qu'une écurie présidentielle en particulier.
Le PS doit proposer aux Français des idées en phase avec une société moderne. Il doit aussi ne pas tomber dans le piège des fausses réponses qui ne n'auraient de moderne que la démagogie.
Les réponses modernes, ce ne peut pas être la "droitisation" du partie, mais la prise en compte des rudesses de notre société pour les affaiblir, et des réalités socio-économiques pour faciliter la croissance.
Je crois qu'il ne faut pas avoir peur de revendiquer sans cesse un modèle social juste et généreux.
Car la faille de la Droite est bien là ... Beaucoup de slogans et d'annonces, peu de résultats pour les plus fragiles et les classes moyennes.

La Gauche doit réinventer de grands idéaux. Elle doit aussi poursuivre sa quête de pragmatisme pour créer le rêve du possible.

A l'échelon local, cette approche doit aussi se concrétiser. Compiègne peut être une ville qui n'oublie pas le "grand". C'est aussi une cité qui peut s'enorgueillir de plus d'attachement à la solidarité.

Richard VALENTE



Peoplemania ?

mardi 28 août 2007 

Ca s'est passé cette semaine .... Et voilà la radio tantôt bête, tantôt ignoble ... En titre des actualités de RTL, les bourrelets de Nicolas Sarkozy font beaucoup parler. En exclusité sur la même radio, Nikos Aliagas (l'espace de 3 minutes sans star-académiciens) nous livre ses réactions depuis un hélicoptère parcourant le ciel enfumé de Grèce. 
Nicolas Sarkozy en voulant moderniser l'image de la politique vient de contribuer (sans le savoir ??) à l'abrutissement des médias plus intéressés par les dernières images et pleurnicheries sensationnelles que par la volonté d'expliquer et aider à mieux comprendre la complexité de notre société, et de notre monde ...
Vous vouliez une analyse politique ? Et bien non ! Vous avez le droit au passage obligé des questions sur les photos de François Hollande et sa nouvelle compagne.
Vous vouliez mieux comprendre les difficultés de la rentrée ? Et bien, non ! Le rugby soudainement grandiose illumine, extasie, ou mieux ensorcelle pour mieux faire oublier les délicates actualités de Monsieur et Madame Tout le monde, face à leurs difficultés d'argent liées à la rentrée scolaire.

Cachons, dissimulons, endormons, assommons et tout devient facile...
Les enjeux économiques et sociaux du moment méritent pourtant de vrais efforts de dialogue, non ?

Richard VALENTE



Petit ou gros paquet fiscal ?

samedi 18 août 2007 

Le paquet fiscal change de poids à mesure que les semaines avancent ...  Le Conseil constitutionnel a en effet jugé que le cadeau fiscal de 7,7 milliards d'euros accordé aux propriétaires ayant déjà contracté un prêt immobilier n'allait pas dans le sens de l'intérêt collectif.
Voilà donc une économie nouvelle (de courte durée ??) pour le gouvernement qui n'a pas hésité à proposer une prochaine compensation pour tous les pauvres propriétaires déçus.
Au moment où les prévisions de croissance de la France sont revues à la baisse, ces annonces mettent l'accent sur l'injustice de ces mesures, mais aussi sur leur caractère inapproprié d'un point de vue économique.

Richard VALENTE


Amiens : un drame de la politique de lutte contre l'immigration

samedi 11 août 2007 

Du discours raciste au discours sécuritaire. Du discours égoïste au discours cynique. Le drame d'Amiens qui a frappé un enfant sans papiers de 12 ans braque un terrible coup de projecteur sur le résultat de la politique des flux migratoires quand elle est inhumaine.
Un seul espoir me vient à l'esprit : petit-à-petit les français vont se ressaisir et se rendre compte que parmi les valeurs importantes qu'il est essentiel de défendre, il y a la générosité, et le réflexe de la main tendue.

Richard VALENTE


Il faut que le courage politique revienne !

samedi 4 août 2007 

De plus en plus nos institutions (Etat, Régions, Départements), fonctionnent d'une étrange manière ... "Je vous finance si d'autres financent aussi."
Avec ce genre de raisonnement, plus aucune action audacieuse naîtra dans les prochaines années.
Aujourd'hui certains financeurs proposent même de participer à hauteur de 50% des subventions des autres financeurs. Imaginez que ceux-ci ne vous garantissent pas leur participation, alors c'est la route du déclin assurée ...
L'audace et le courage, c'est pourtant ce que les citoyens doivent exiger des hommes et femmes politiques pour que notre société avance.

Richard VALENTE


Vente d'armes à la Lybie : une affaire d'Etat ?

samedi 4 août 2007 

"La mise en liberté des infirmières bulgares, c'est en échange de rien." C'était le discours de Nicolas Sarkozy à l'issue de la médiatique entrée dans la cour d'honneur de la République de la femme du Chef de l'Etat.
Aujourd'hui il est plus que probable que l'un des arguments de négociation lors de l'épisode des infirmières prisonnières a été la vente d'armes françaises.
Nicolas Sarkozy a au pire menti, au mieux fait preuve de beaucoup de cachotterie dans l'exercice de ses fonctions.

Au delà de la polémique, une chose est certaine à mes yeux : la vente d'armes - même lorsqu'elle sert à la simple défense d'un pays -  n'a rien de très honorable. D'autres richesses sont bien plus éloquentes. Et il n'est jamais inutile de le rappeler avec vigueur.

Richard VALENTE


Cécilia Sarkozy, Présidente ?

mercredi 25 juillet 2007 

Comment ne pas être heureux de l'issue rassurante du parcours de cette équipe médicale bulgare ? 
Comment ne pas être interrogatif quant au rôle de Cécilia Sarkozy dans les instances dirigeantes et démocratiques de notre pays ?
Je trouve cette volonté de trouver à tout prix un rôle spécifique et institutionnel à l'épouse ou l'époux d'un Chef d'Etat (H/F) particulièrement inopportune et malsaine.

Ce à quoi les citoyens assistent est bel et bien particulier : une information "people", une actualité ressemblant plus aux frasques et déboires d'un Prince de Monaco ou de Buckingham qu'aux actualités d'une république soucieuse de voir naître les vrais débats, et surtout les nombreuses réponses aux préoccupations des citoyens à la suite d'une élection présidentielle.
Il n'est pas trop tard pour éviter la "peopolisation" de l'actualité : médias, ressaisissez-vous !!!!!

Richard VALENTE


La révolution parisienne : chiche, faites du vélo !!

dimanche 15 juillet 2007

Sans en avoir l'air, Paris s'offre une révolution magnifique avec l'arrivée du vélo, grand défenseur de l'environnement, de la joie de vivre et de l'humanisme accru !
Avec cette innovation, c'est l'évidence : on se surprend à rêver d'une ville à l'air pur, et au confort de vie inégalé.
Bravo pour cette trouvaille de taille qui donne de nouveaux attraits à la modernité !

Richard VALENTE


Le CNE : ce fameux contrat  ... de droite

samedi 7 juillet 2007 

Et voilà le CNE devenu officiellement contraire au droit international ... 
Il faut dire qu'une période d'essai de deux ans a quelque chose de terrible !
La déclaration d'illégitimité du contrat par la Cour d'appel de Paris rappelle aux citoyens que malgré l'envie de confusion des genres prônée le Gouvernement par le biais de son appel à l'ouverture à gauche, il y a bel et bien une droite et une gauche en France ...
Gageons que les électeurs s'en souviennent lors des futures échéances électorales.
Cette actualité invite plus que jamais les sympathisants de gauche, et les personnalités du PS à refuser l'ouverture artificielle proposée par Nicolas Sarkozy.

Richard VALENTE


Drôle d'atmosphère ...

vendredi 6 juillet 2007 

Tout le monde avait parlé de la fin d'une époque ... Et cela laissait la place à tous les espoirs : une France plus moderne, plus juste, une politique faite de pragmatisme, et d'écoute, une politique en phase avec une société moderne ...
Les premiers jours du début des nouveaux mandats de Président de la République, et de Députés sont passés,  et nous voilà plongés dans une atmosphère toute particulière ...
Jamais, la presse et les médias n'ont semblé plus étouffés par une atmosphère où les pouvoirs de l'argent, et des velléités politiques sont proches.
Jamais notre régime n'a connu une telle présidentialisation donnant la terrible impression que les reines du pouvoir n'appartiennent qu'à un seul homme, une seule caste toujours plus haute et plus éloignée des hommes et femmes fragilisés par la rudesse de notre société.
La peur que Nicolas Sarkozy inspire a souvent été critiquée. Pourtant, elle est réelle, et partagée par beaucoup de concitoyens.
L'ensemble des forces de progrès doit plus que jamais inviter la classe politique à permettre la création de véritables contre-pouvoirs. Cette mise en exergue d'une société plus moderne passe par une meilleure représentativité des députés élus à l'Assemblée Nationale (cf. âges, sexes, origines, catégories socio-professionnelles ...), un renforcement des structures syndicales facilitant les dialogues en entreprise, et de nouvelles garanties de libertés données à la Presse.

Richard VALENTE


Compiègne gagnante !

Pour rendre Compiègne gagnante, votre avis a du sens !

Tous les articles ...